Les manuels regorgent de conseils aux parents pour se faire obéir. Ces stratégies relèvent de la “manipulation positive” :

😀 Fractionner les exigences. “Range ta chambre” est une injonction vague qui peut paraitre insurmontable. Il vaut mieux commencer par : “ramasse les livres qui sont par terre”, pour ensuite pouvoir demander plus.

😀 Dire Je plutôt que Tu. “Tu es pénible”, “tu es désagréable”, “tu es égoïste”… ces messages porteurs de jugements critiques risquent de couper la communication ou d’entraîner le repli de l’enfant. En revanche, dire “je t’ai trouvé pénible” est une affirmation respectueuse qui fait appel à sa capacité de changer.

😀 Formuler positivement sa demande. Dire “Je veux que tu respectes tes copains” plutôt que “je veux que tu cesses de taper tes copain”. Une formulation positive engage l’enfant à changer de comportement.

😀 Utiliser la technique de l’étiquetage. Comme les adultes, les enfants ont besoin de reconnaissance et envie d’être aimés. Le complimenter (de manière sincère) pour ses qualités permet de lui redonner confiance.

😀 Utiliser le toucher. Toucher le bras, l’épaule ou caresser les cheveux de manière légère, modifie positivement la relation et multiplie les chances d’obtenir une réponse favorable. Cette technique a été maintes fois confirmé par les expérience de psychologie sociale.

😀 Donner l’exemple. Aucun des conseils précédents ne peut fonctionner si les parents ne respectent pas eux-mêmes ce qu’ils voudraient voir faire leur enfant. “Fais ce que je dis, pas ce que je fais” est un message contre-productif.

C. Carré, Obtenir sans punir. Les secrets de la manipulation positive avec les enfants. Eyrolles

G.-M. Vallet, Se faire obéir sans (forcément) punir ! Larousse

Rédigé par

Stéphanie Carlon

Quel que soit le but de notre vie, même si nous pensons ne pas en avoir, donnons nous au moins l'opportunité de passer de bons moments avec  nous-mêmes et avec les autres. Blog de coach est là pour éclairer les chemins de notre existence, et nous proposer des pistes de traverse...  Nous avons plus de pouvoir que nous le pensons.