L’ART-THERAPIE

L’art-thérapie se focalise sur la communication non-verbale et le processus créatif. Elle nous permet de reconnaitre et d’exprimer des émotions forte. L’art-thérapie reconnait le potentiel thérapeutique de l’art par son pouvoir expressif, psychologique et potentiellement guérissant. Nos oeuvres ont un rôle de médiateur entre nous et notre problème, ou entre notre conscient et inconscient. Elles nous permettent d’externaliser et donc d’établir une distance psychologique avec nos difficultés.

Il existe deux visions principales de l’art-thérapie : l’usage de l’art en tant que thérapie, et l’utilisation de l’art en thérapie. Sa dynamique est souvent représentée comme une relation triangulaire entre le nous, l’oeuvre, et le thérapeute. Les interactions entre ces 3 pôles peuvent varier au cours d’une seule séance, ou au fil du temps.

LA THERAPIE COGNITIVE

Quand nous sommes énervés, ce sont les pensées automatiques qui sont responsables de notre mauvaise humeur. La thérapie cognitive nous aide à identifier les pensées à l’origine de notre détresse et à évaluer leur degré de réalisme. Nous apprenons alors à changer nos pensée biaisée. Quand nous pensons de manière plus réaliste, nous ne souffrons pas gratuitement.

La thérapie cognitive consiste donc en une combinaison de stratégies et de tâches, conçues pour modifier de façon effective les distorsions cognitives à l’origine des problèmes psychologiques. L’application appropriée de ces tâches nous permet de nous débarrasser de la source de nos difficultés émotionnelles.

LA THERAPIE COMPORTEMENTALE

L’accent est mis ici sur la modification directe des facteurs susceptibles d’être à l’origine des troubles comportementaux (TOC, phobies). Son but est de diminuer l’évitement des situations redoutées ou d’éliminer les rituels compulsifs, sans s’attarder sur les facteurs à l’origine du problème. Il appartient au thérapeute de nous démontrer des comportements alternatifs, de nous encourager à pratiquer certains exercices, ou de nous assigner des tâches. Les techniques comportementalistes tendent à accorder l’importance à l’apprentissage de nouvelles compétences et à la modification des comportements qui contribuent à nos problèmes.

Cependant les thérapies comportementales s’associent souvent à une thérapie cognitive (TCC) car, dans certains cas, la compréhension du trouble permet une thérapie comportementale plus confortable.

LA GESTALT-THERAPIE

La Gestalt-thérapie est une thérapie intégrative à vision holistique. Elle considère l’individu et son champ environnemental comme dépendants l’un de l’autre. La plupart des tâches thérapeutiques employées par la Gestalt consistent à se focaliser sur une conscience de l’immédiat. Elle se concentre sur la manière dont nous percevons notre situation au moment présent, plutôt que de chercher à savoir pourquoi nous la percevons ainsi.

La Gestalt-thérapie porte l’attention sur ce qui “est”, sur le présent, l’expérience subjective. L’objectif premier de cette méthode est la conscience : la conscience du contact entre notre corps physique, notre environnement, et notre Moi. Cette conscience augmentée autorise une plus grande capacité d’autorégulation et une auto-détermination plus importante.

L’HYPNOTHERAPIE

L’hypnose est une thérapie brève qui consiste nous amener dans un état de relaxation profonde. Le thérapeute s’adresse à notre subconscient. Elle est employée pour répondre à des soucis spécifiques : troubles du comportement alimentaire, trouble de l’image de soi, arrêt d’une addiction, prise en charge de l’anxiété, de la dépression, traitement des phobies et de blocages divers.

Différentes méthodes d’induction sont employées (la voix, la musique, les sons de la nature, battement d’un métronome, techniques respiratoires) afin de nous faire atteindre facilement un état de transe profonde.

Nous sommes en mesure d’accepter et d’agir selon les suggestions effectuées par le praticien, mais seulement si elles s’avèrent conformes à ce que nous souhaitons réellement.

LA PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE

La PNL, est une thérapie brève destinée à développer des comportements de réussite. Elle s’intéresse aux réactions dans l’ici et maintenant et préfère répondre à la question du comment plutôt qu’à celle du pourquoi. Le terme “programmation” fait référence à la façon dont nous séquençons nos actions pour atteindre nos objectifs, “neuro” renvoie à la neurologie, à notre esprit et à notre façon de penser, et “linguistique” fait écho à l’utilisation du langage et à la manière dont il nous affecte

La vision que nous avons de nous-mêmes, des autres et des choses, est le fruit de nos expériences propres et de notre histoire personnelle. C’est une perception subjective qui débouche sur une programmation interne. Le but de la PNL est de la modifier lorsqu’elle est invalidante. Le thérapeute va nous aider à “reprogrammer” notre perception afin de la remplacer par une perception qui pourra servir nos objectifs.

LA PSYCHANALYSE

La thérapie psychanalytique est basée sur le postulat qu’une vie satisfaisante découle du fait d’être honnête avec nous-même. Pour cela nous serons invité à partager nos pensées de façon spontanée, sans le filtre habituel caractéristique des interactions sociales. Les thérapeutes employant l’approche psychanalytique font davantage référence aux représentations inconscientes des personnes nous ayant influencés dans notre enfance qu’aux pulsions primitives. Avec l’âge, les règles qui continuent à nous influencer inconsciemment, ne sont souvent plus adaptées à notre vie actuelle.

La psychanalyse a pour but de générer une interaction harmonieuse entre notre “Ça” (nos pulsions instinctives), notre “Surmoi” (nos valeurs intériorisées, notre idéal du “Moi”) et notre “Moi” (nos jugements, nos stratégies) .

LES THERAPIES PSYCHO-CORPORELLES

Ces thérapies partent du principe que les mémoires négatives, en devenant inconscientes, s’inscrivent dans le corps et constituent une authentique carapace physique. Elles cherchent à décoder les maux du corps et accordent une place primordiale à la communication physique.

Bien qu’utilisant des méthodes variées (relaxation, massage, le mouvement, le psychodrame) elles cherchent toujours à avoir une action tridimensionnelle, prenant en compte nos émotions, leurs significations et nos sensations corporelles.

LA PSYCHOGENEALOGIE

La psychogénéalogie voit l’être humain comme un animal social, fidèle au groupe qui le construit, et au sein duquel il se développe. Son idée est que l’expérience intime est transmise de génération en génération, soit directement par une mise en mots, soit indirectement par des non-dits, des secrets qui “en disent long”, des évitements ressentis et intégrés par les descendants.

Son objectif est de chercher dans l’existence de nos aÏeux ce qui peut expliquer nos problèmes psychiques, nos attitudes déconcertantes et nos troubles somatiques actuels. C’est une démarche fondée sur le transgénérationnel dont le but est de nous débarrasser du poids d’une histoire incomprise.

LA PSYCHOTHERAPIE

La psychothérapie est un moyen de nous aider à réduire notre souffrance et à améliorer notre qualité de vie. elle nous permet de modifier certaines de nos caractéristiques personnelles que nous considèrons comme inadaptées : sentiments, valeurs, attitudes ou comportements. Les formes de psychothérapies sont extrêmement variées. Il n’y a pas une technique meilleure que l’autre mais juste une technique qui nous conviendra mieux qu’une autre (TCC, PNL, Gestalt, art-thérapie…), et un thérapeute mieux qu’un autre !

LES THERAPIES SYSTEMIQUES FAMILIALES

Nous savons que les schémas de communication familiale sont en lien avec le développement personnel de l’homme. Par exemple, une communication parentale véhiculant des injonctions paradoxales peut engendrer un état dépressif à schizophrénique.

La thérapie systémique se focalise sur les schémas de communication entre des individus qui entretiennent une relation proche. Elle considère que dès lors que les schémas qui maintiennent le problème sont modifiés ou éliminés, le problème sera résolu et disparaitra.

Nous allons donc étudier notre dynamique familiale afin d’identifier et de changer ses pratiques dysfonctionnelles. Le but est d’acquérir de nouvelles interactions qui vont permettre un processus d’autocorrection et aussi d’auto-actualisation.

L’ANALYSE TRANSACTIONNELLE

Le rôle de l’analyse transactionnelle est de nous permettre une compréhension de nous-même.

Cette analyse nous amène à distinguer les trois aspects fondamentaux (le “Moi Adulte”, le “Moi Parent”, et le “Moi Enfant”) qui organisent notre façon d’être dans nos interactions sociales.

Le triangle dramatique de Karpman constitue aussi un outil central de l’analyse transactionnelle et décrit trois rôles (non statiques) psychologiques que nous endossons lors de nos communications : “le Persécuteur” “Le Sauveur” “la Victime”.

L’analyse transactionnelle est là pour nous donner la capacité d’utiliser l’état le plus adapté aux situations que nous rencontrons afin d’améliorer nos compétences communicationnelles et relationnelles.

Rédigé par

Stéphanie Carlon

Quel que soit le but de notre vie, même si nous pensons ne pas en avoir, donnons nous au moins l'opportunité de passer de bons moments avec  nous-mêmes et avec les autres. Blog de coach est là pour éclairer les chemins de notre existence, et nous proposer des pistes de traverse...  Nous avons plus de pouvoir que nous le pensons.