L’alimentation et se reconnecter à son corps.

Quel est le rapport ?

Comment savoir si vous tolérez des aliments ? Lesquels sont bons ou non pour vous ?

La réponse est simple : en observant les réactions de votre corps. Pour cela, il faut s’y connecter, en observant ses sensations et les signes avertisseurs.

D’apparence simple, écouter son corps et ses sensations est un réflexe de plus en plus perdu et devient parfois compliqué pour certaines personnes. Pourtant, cela est essentiel pour mieux gérer son corps et son poids.

Faites connaissance avec vous-même

Qui mieux que vous pour savoir ce que vous appréciez manger et ce que vous digérez correctement ?

Vous pouvez lire des tas d’articles ou livres sur l’alimentation, vous ne saurez pas avec certitude décrire un programme alimentaire parfait.

Pourquoi ?

La perfection n’existe pas et surtout celle de votre voisin n’est pas la vôtre.

Vous devez constamment enquêter sur vous. Observer, noter et évaluer les réactions de votre corps puis expérimenter.

Vous avez toujours eu des migraines après avoir manger des oeufs durs. Vous n’avez pas besoin d’une étude scientifique pour vous dire de les éviter ou d’en limiter leur consommation.

Vos expériences et votre connaissance de vous-même sont les plus importantes.

Commençons l’enquête

Allergies et intolérances alimentaires

La priorité est de déceler les allergies et les intolérances alimentaires.

Les allergies sont plutôt simples à repérer ; il n’en va pas de même pour les intolérances. Elles peuvent être relativement silencieuses mais leurs actions sont bien présentes.

Vous pouvez être sujet à une intolérance qui cause une inflammation chronique de votre intestin. Ce genre d’inflammation chronique est un stress permanent pour votre corps. Qui dit stress dit oxydation = vieillissement précoce, maladies, irritabilité. Cette pression permanente du système digestif entrave la bonne gestion de votre poids, surtout si vous êtes sujet à ankyloser en réponse au stress.

Il y a bien de choses à dire sur ce sujet pour y consacrer un article dédié.

Carences alimentaires

Les carences et les insuffisances alimentaires peuvent être à l’origine de fringale et de perte de contrôle alimentaire. Le corps utilise la faim pour signaler ses besoins. Un manque de magnésium et une envie de chocolat nous le signale.

Voici une astuce pour les comprendre.

Lorsque vous ressentez une envie particulière sans raison émotionnelle apparente, prenez le temps de chercher les autres aliments qui vous donnent aussi envie. Rechercher ensuite sur Internet les contenus de ces aliments pour en trouver leur(s) point(s) commun(s).

Ces envies sont en fonction de ce que votre corps connaît. Donc, mangez varié et de qualité pour avoir le plus grand choix d’aliments.

Maladies bénignes

Si vous avez des maladies, l’alimentation peut en être l’origine.

Les maladies de la peau (eczéma, psoriasis, zona, urticaire…) sont, en médecine chinoise, le reflet de l’état de l’intestin. Peau irritée = intestin irrité.

La peau brûlée est une réaction à l’agression par l’acide urique évacué par la transpiration (par les reins en plus de l’urine). Plusieurs stratégies sont possibles :

  • diluer plus, en buvant plus d’eau et provoquer la transpiration par des pratiques de sport, SPA (sauna par exemple) ou bain chaud.
  • consommer moins d’aliments qui génère l’acide urique dans la digestion. Cet acide provient principalement des protéines (viandes, lait), du tabac et de l’alcool.

Et après ?

La vie amène son lot de changements et, heureusement, nous ne sommes pas figés. Alors, l’enquête ne doit pas s’arrêter.

Intégrer ces réflexes dans votre vie. Le sujet est d’un attrait important, il s’agit de vous.

Observer, noter les changements et rechercher les causes. Trouver l’origine d’un signe (maladie ou inconfort digestif) peut prendre beaucoup de temps, des mois, des années même, surtout si le signe est installé depuis longtemps. N’abandonnez pas, il s’agit de votre santé et vous méritez ces efforts.

Réserver un cahier pour y noter vos observations et vos découvertes.

A notre époque, nous apprenons à utiliser notre mental et développer notre intellect au détriment d’écouter nos émotions, les gérer et oublions de plus en plus nos instincts.

Pourtant quoi de plus naturel que de ressentir notre corps ? Notre système hormonal est là pour nous parler : faim, satiété, joie, danger. Notre système nerveux nous indiquent nos douleurs pour adapter nos comportements et résoudre le mal. Ces systèmes complexes font partie de notre force et est surement à l’origine de notre survie. Ecoutons-les.

Rédigé par

Laëtitia Augé

A travers ce blog, je souhaite partager une vision plus bienveillante de soi et aider les personnes à sortir de ces combats menés contre elles-mêmes avec violence et culpabilité. Je diffuse des informations et mes expériences pour que chacun reprenne son pouvoir.